jeunes marocains, a vous la parole!

le 1er forum libre des jeunes marocains du monde!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Banlieues: des policiers essuie des tirs de fusils

Aller en bas 
AuteurMessage
redwan
boss
boss


Nombre de messages : 471
son bled : perpignan, france
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Banlieues: des policiers essuie des tirs de fusils   Lun 7 Nov - 18:50


Une trentaine de policiers ont été blessés dimanche soir, dont deux sérieusement par des tirs de pistolets à grenaille à Grigny en Essonne. Incendies de véhicules et attaques de bâtiments publics avaient repris dès dimanche après-midi en province et se sont prolongés pour la 11e nuit consécutive.

Alors que les groupes de casseurs semblaient éviter le contact avec les forces de l'ordre au cours des nuits précédentes, des affrontements violents se sont produits dans la nuit de dimanche à lundi, à Grigny dans l'Essonne notamment. Trente-quatre policiers ont été légèrement blessés lors de cette onzième nuit de violences en France, 1408 véhicules incendiés et 395 personnes interpellées, selon les chiffres de la direction générale de la police nationale. Deux CRS, en particulier, ont été la cible de tirs de grenaille à la cité de la Grande Borne à Grigny.

Le ministre de l'Intérieur leur a rendu visite dès dimanche soir à l'hôpital d'Evry. Nicolas Sarkozy a déploré que ces tirs visaient la tête des fonctionnaires. "Ce sont donc bien des voyous", a-t-il lâché avant de se rendre à la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes où une cinquantaine de jeunes masqués ont tenté de projeter un véhicule sur un car de CRS situé en contrebas d'une route. Une école a aussi été incendiée à Savigny-sur-Orge et une crèche à Saint-Maurice (Val-de-Marne).

Toujours en région parisienne, la trésorerie principale de Trappes (Yvelines) a été incendiée tandis qu'un centre social a été ravagé à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Dans les Hauts-de-Seine, un entrepôt pharmaceutique de Suresnes a été touché ainsi qu'un studio de production de 3000 m2 sur les quais de la Seine à Asnières-sur-Seine, sans qu'on puisse faire avec certitude un lien avec les émeutes. Le studio abritait une partie des décors du "Maître du zodiaque", la grande série d'été de TF1 actuellement en tournage.

"Le dernier mot doit revenir à la loi"

En province aussi, le nombre d'incidents signalés est en hausse, au Havre, à Rouen, Nantes, Blois, Tours, Toulouse, Strasbourg, Mulhouse et Colmar, notamment. Outre un nombre croissant de véhicules incendiés, deux églises ont été touchées par des engins incendiaires : Saint-Edouard à Lens (Pas-de-Calais) et le presbytère de l'île de Thau à Sète (Hérault). De nombreux établissements scolaires ont été pris pour cibles : une école maternelle à Nantes, une école à Strasbourg, une classe dans le quartier le Bois Blanc à Lille, deux autres à Saint-Etienne, une école primaire et maternelle de La Tour du Pin (Isère). Les bâtiments de la police n'ont pas été épargnés avec un bureau de police à Clermont Ferrand totalement détruit tandis qu'à Perpignan, un véhicule en feu a été projeté sur le poste de police du Moulin-à-Vent.

En début de soirée, le président Jacques Chirac était sorti de sa réserve en demandant le "rétablissement de la sécurité et de l'ordre public". Le président de la République, qui s'exprimait à l'issue d'un Conseil de sécurité intérieure tenu au lendemain de dégradations record (1300 véhicules brûlés dans la nuit de samedi à dimanche, plus de 310 arrestations), a également insisté sur le "respect de chacun, la justice et l'égalité des chances". "Le dernier mot doit revenir à la loi", a-t-il martelé (lire : "Le dernier mot doit revenir à la loi").

"Se conformer à la fatwa"

Le Premier ministre Dominique de Villepin a de son côté annoncé "un renforcement des forces de sécurité partout sur le territoire où cela est nécessaire" et une "accélération des procédures de justice" afin notamment de "faire en sorte que les individus interpellés puissent être déférés devant les tribunaux en comparution immédiate". (lire à ce sujet : "Fermeté", "respect" et "action"). Il a précisé qu'il dévoilerait lundi un ensemble de mesures pour avancer dans la République que nous souhaitons", celle de "l'égalité des chances". Le Premier ministre s'exprimera lundi soir au 20h de TF1. Les violences dans les banlieues, nées à Clichy-sous-Bois le 27 octobre et localisées dans un premier temps en Seine-Saint-Denis, se sont ainsi progressivement propagées (Lire Les violences s'amplifient), les fauteurs de trouble s'adaptant à la réponse policière.

L'Union des organisations islamiques de France a appelé les jeunes musulmans concernés à "calmer leur colère, à méditer et à se conformer à la fatwa" édictée dimanche. Dans cette fatwa "il est formellement interdit à tout musulman recherchant la satisfaction et la grâce divine de participer à quelque action qui frappe de façon aveugle des biens privés ou publics ou qui peut attenter à la vie d'autrui". Selon l'UOIF ces évènements "semblent mettre à nu les graves défaillances du modèle d'intégration français qui plongent manifestement des dizaines de jeunes des quartiers difficiles dans le désespoir et la misère".

SOS Racisme dénonce le "sensationnalisme" des médias

SOS Racisme dénonce le traitement "sensationnaliste" des violences en banlieues par les médias qui pourrait conduire selon l'association à faire progresser l'extrême-droite. SOS Racisme exprime "sa grande inquiétude" et "sa colère", estimant que certains médias font preuve d'irresponsabilité en présentant les violences "comme une guerre civile" et les habitants des banlieues comme "des sauvages". "Un tel traitement de l'information ne peut qu'augmenter la frustration de tous ceux, d'ailleurs la majorité, qui oeuvrent pour la paix dans les quartiers et qui ont choisi de faire valoir leurs droits dans le calme et la dignité", poursuit l'association.

_________________
ne vous prenez pas aux sérieux, il y a de l'embonpoint a etre sur ce site!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zmagri.jeun.fr
Irishman
zmagri moyen
zmagri moyen
avatar

Nombre de messages : 1070
son bled : Paris... bientôt Rabat inchallah!
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Banlieues: des policiers essuie des tirs de fusils   Lun 7 Nov - 19:06

maintenant que ça a vraiment pété un peu partout, ça va être dur d'éteindre le feu...

aujourd'hui, les fauteurs de troubles ont complètement zappé les évènements déclencheurs (la mort de bouna et ziad), ils ne parlent plus que de la lacrymo dans la mosquée. et c'est une sorte de surenchère entre cités à qui fera le plus de dégâts.

une sorte de "gang battle" comme on en voit aux USA.

tout ça par la maladresse d'un cow boy qui a eu l'idée de venir avec une cinquantaine de journalistes visiter un poste de police dans un quartier à 22h alors que le poste lui même ferme à 18h!

après, il vient dire que lui au moin 'il est sur le terrain". de quel terrain il parle? il n'a jamais su que l'efficacité passe d'abord par la discretion?

en voulant trop se démarquer sur la forme, sarko est en train de perdre sa bataille médiatique et en même temps son électorat (66% pensent qu'il est allé trop loin, dont 49% des sympatisants de droite).

à méditer sarko... sinon, tu feras pas long feu (sans jeu de mots!)

Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
redwan
boss
boss


Nombre de messages : 471
son bled : perpignan, france
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Banlieues: des policiers essuie des tirs de fusils   Lun 7 Nov - 19:33

Tout d'abord ce terrain de jeu ou s'entremêle islam, mosquée, révolte et complot deviens trés sensible et dangereux. Certains média osent faire un lien entre la religion musulmane et les jeunes casseurs incultes, fumeurs de shit et loin de la religion. cette union explosive, malgrès elle, risque d'avoir des effets trés nuisibles, on veut empaquetter tous le beau monde, on fait plus la différence entre les violents jeunes désoeuvrés et la majorité des habitants des cités qui aspirent qu'au calme et au travail ainsi qu'a ces groupuscules de mornes intégristes qui y trouve la un terrain de recrutement fertile.

je trouve que les médias, se prête volontiers a un sadisme violent qui consiste a impressioner le francais moyen, on n'a pas peur des mots et de leurs répercussion, les images sont malaxé avec des point de vu peu plausibles. Mais j'avoue que certains jeunes facilement endoctriner par ces frères de barbes,ils se laissent dangereusement guider par ces islamistes, quand je voit des casseurs en survêts lacoste hurler "allah ou akbar" ca me choque et cela ne prédit rien de meilleur.
les islamistes profitent avec bassesse de la sensibilité et des sentiments de ces jeunes pour leurs inculquer des idées radicales, des alliances inouies se créer: des kaïras fumeurs de joints et amateurs de bonne chaire s'allient volontiers avec les missionaires théologiens islamistes.

je veut revenir a l'affaire de cette grenade jeté dans une mosquée, la aussi les intégristes qui pullulent dans les quartiers ont avec cette affaire jubiler, ils manipulent désormais ces jeunes, c'est trés mauvais pour la suite des évènements. Moi je dirais que c'est pas la peine d'en faire une bombe atomique avec cette affaire de mosquée attaquée par les pseudo-sbyres de la république, car franchement quand je voit que chaque vendredi en irak pendant la prière, des islamistes font explosé et résuisent en milles des centaines de fidèle, cela me fait tout doucement calmer, quand je me rappelle des tueries en Algérie ou des "musulmans" égorgé d'autres frères en dieu, pendant la prière!! je me dit qu'oser légitimiser les incidents parceq'un espèce de fumigène avait aterrit dans la mosquée, c'est de l'hypocrisie et une diversion propre aux extrêmiste pour jeter de l'huile dans le feu.

non restons sérieux et rationel, prouvons a la France que nous sommes de vrais citoyen n'aspirant qu'a vivre comme tous les autres francais, il y a d'autres moyen d'interpeller les autorités sur notre situation.
L'histoire a toujours prouver que la violence et l'extrêmisme causait plus de problème que de solution.

restez dignes et matures, ne soyez pas attirer par les appels a la haine, car c'est comme ca qu'on s'autoexclus et qu'on se met des barres dans les roues.

montrez que vous êtes une communauté intelligente.

mes amitiés

_________________
ne vous prenez pas aux sérieux, il y a de l'embonpoint a etre sur ce site!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zmagri.jeun.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Banlieues: des policiers essuie des tirs de fusils   

Revenir en haut Aller en bas
 
Banlieues: des policiers essuie des tirs de fusils
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE SYNDROME DE L’ESSUIE GLACE OU DE LA BANDELETTE ILIO-TIBIALE
» Quel était le modèle de ces fusils ZM-FN ?
» stages aux USA pour les banlieues
» Reims - Sept policiers blessés lors d'une intervention !
» Nimes -Tirs sur des Policiers au fusil à pompe !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
jeunes marocains, a vous la parole! :: société :: Actualité du maroc et du reste du monde-
Sauter vers: